Carte européenne d'assurance maladie

défiscalisation Gérardin

dossier du mois : vendre son entreprise

Êtes vous éligible à la prime d’activité ?

La prime d’activité est versée aux salariés ainsi qu’aux indépendants remplissant les conditions requise :

La prime d’activité est une aide financière qui a pour objectif de maintenir le pouvoir d’achat et de favoriser l’activité des personnes travaillant avec de modestes ressources.

Son calcul est basé sur une déclaration trimestrielle, et son versement prend en compte des ressources de l’ensemble des membres du foyer.

La prime d’activité remplace le RSA d’activité et la prime à l’emploi.

Les travailleurs indépendants, peuvent bénéficier de la prime d’activité à condition que le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas :


82 200 euros pour les commerçants,
32 900 euros pour les professions libérales,
32 900 euros pour les artisans.

Se renseigner auprès de votre CAF

 Carte européenne d'assurance maladie

Une couverture santé partout en Europe. Malade ou victime d'un accident, la carte européenne d'assurance maladie permet de bénéficier de la prise en charge des soins de santé en Europe.

La CEAM en bref

La carte européenne d'assurance maladie (CEAM) :
- est 100 % gratuite
- est valable 2 ans
- est à demander au moins 3 semaines avant le départ
- seul l'organisme conventionné est habilité à délivrer la CEAM (Attention : certains sites payants proposent ce service sans garantie)
- existe depuis 2004
- est délivrée dans l’ensemble des Etats-membres de l’Union européenne
- remplace les formulaires E 111 et E 128
- est nécessaire pour être dispensé de l'avance de tout ou partie des frais engagés sur place, au même titre que les   assurés résidant dans le pays

La CEAM est à demander auprès de l'organisme conventionné.
Il n’est pas nécessaire de justifier d’un déplacement pour l’obtenir, elle est délivrée sur simple demande de part et est gratuite.
Il est recommandé de la demander trois semaines avant le départ. En cas de demande tardive, il est possible de recevoir un certificat provisoire de remplacement.

Défiscalisation Girardin : comment défiscaliser jusqu'à 120% de son investissement

Mis en place en juillet 2003, la niche fiscale Girardin encourage l'investissement dans les DOM-TOM.

En bref vous investissez en 2017 dans un matériel industriel ou la construction d’un logement social que vous louez ensuite pour 5 ans à une entreprise ou un organisme HLM. Le bien est ensuite rétrocédé au locataire ultramarin pour une somme symbolique.

En contrepartie, vous bénéficierez dès 2017 d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 120% des sommes investies. Le gouvernement a décidé de pérenniser cette aide essentielle pour le développement économique et immobilier de l’outre-mer jusque fin 2020 pour les départements et régions d'Outremer et fin 2025 pour les Collectivités d'Outre-mer hors Saint-Martin ainsi que pour la Nouvelle-Calédonie

 dossier du mois

Vous avez 55 ans , pensez déjà à la vente de votre entreprise.

Jean-Jacques Adrian, directeur général de la société CFK Finance spécialisé en cession d’entreprise , Louis Nègre, qui pilote le cabinet Scheffer Investissements, expert en transmission d'entreprise Jacques Lesieur et Jean-Marie Mayot, associés chez PricewaterhouseCoopers résument quelques principes à adopter pour bien vendre.

Extrait d’un article de l’express entreprise http://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/ce-qu-il-faut-faire-pour-vendre-son-entreprise-au-meilleur-prix_1515820.html

1   Plus une entreprise est rentable, plus elle vaut cher  

N’attendez pas de vendre lorsque votre entreprise n’est pas dans de bonnes conditions.

" Mettez votre entreprise en vente à un moment où elle a de bons résultats et de bonnes perspectives, conseille Louis Nègre.Il faut la céder au top de sa forme, lorsqu'elle vient d'investir, de décrocher des marchés, de recruter... "

2  Plus une affaire est sûre, plus elle attire les acheteurs  

" L'ennemi de la valeur d'une entreprise, c'est le risque ! » résument Jacques Lesieur et Jean-Marie Mayot.

Le repreneur potentiel a décidé d'investir ses fonds dans l'achat d'une PME plutôt que dans des Sicav de trésorerie parce qu'il escompte tirer de cet investissement un rendement très supérieur à celui des placements garantis. Il sait qu'il peut gagner beaucoup, mais aussi qu'il peut tout perdre.

Sa logique est la suivante : plus il a confiance dans la capacité de sa "cible" à produire les résultats escomptés, mieux il la valorise.

3   Plus il y a d'acheteurs, plus les prix montent  

si la valeur d'une affaire fournit au vendeur et aux acheteurs potentiels une base de négociation, ce n'est qu'un point de départ...chaque candidat est animé par des motivations diverses de croissances externe , de capitaliser , de faire une plus value ou de couper l’herbe sous les pieds d’un concurrent ..

Toutes ces motivations vont "se payer" et faire monter le prix par rapport à la valeur ", indiquent Jacques Lesieur et Jean-Marie Mayot. Mais attention ! Vous ne pourrez enclencher cette mécanique que si vous avez plusieurs repreneurs potentiels. " Si vous n'en avez qu'un, avertit Jean-Jacques Adrian, ce n'est pas vous qui vendez, c'est lui qui achète !

4   Plus la négo est maîtrisée, plus le prix final est élevé  

Cela dépend des talents de négociateur respectifs des parties en présence. Avec de la chance, vous pouvez tomber sur un adversaire mal préparé. " Nous avons vécu des situations où le conseil de l'acquéreur avait tellement bâclé son travail que son offre de prix était fondée sur des simulations manifestement erronées, racontent Jacques Lesieur et Jean-Marie Mayot.

En pointant ces erreurs grossières à la table de négociations, nous avons déstabilisé le conseil, et amené l'acquéreur à accepter le prix souhaité par notre client. "

Pour maximiser son prix de vente, il faut maîtriser toute la palette des outils de négociation, et savoir employer la bonne technique au bon moment, souligne Jean-Jacques Adrian. Y compris le bluff ! "  

Une technique pour vendre son entreprise ... deux fois !

Cette technique, c'est l'OBO (Owner Buy Out), mise en oeuvre par le chef d'entreprise avec un fonds d'investissement ,explique Jean-Jacques Adrian : " Les sociétés de capital-investissement aiment entrer au capital d'affaires de taille moyenne avec une position de minoritaire, dans une logique de développement. Avec l'OBO, dans un premier temps, le chef d'entreprise touche en cash la valeur de la participation minoritaire qu'il cède à l'investisseur, mettons 40 %. Via une holding constituée à cet effet, le dirigeant continue à détenir 60 % de l'entreprise, aux côtés du financier.  

Et il continue à piloter la société, avec des objectifs à cinq ans donnés par l'investisseur. Ce dernier s'engage, si les objectifs fixés sont atteints, à racheter à cette date les 60 % de capital, à un prix tenant compte du gain en valeur de l'affaire…. il touche souvent le double de ce qu'il aurait perçu sans OBO ! "  

 

 

<LE DOSSIER DU MOIS>

Gérer intelligemment sa trésorerie

TRESORERIE2D’abord un constat,

65 % des détenteurs d’un compte en banque ont un jour ou l’autre un découvert bancaire, et pratiquement toutes les entreprises connaissent des incidents de trésorerie dus à des clients défaillants au cours de leur activité.

 

Gérer sa trésorerie

c’est connaitre son solde , couvrir les besoins dus à l’exploitation , faire face aux incidents et découverts , placer son excédent , conserver une niveau de trésorerie suffisant pour couvrir ses besoins et utiliser intelligemment l’excédent chronique ou le manque chronique de trésorerie.

La trésorerie nait de la différence entre BFR (besoin en fonds de roulement) et le FR le fonds de roulement . En termes plus accessibles , la trésorerie est la différence entre les mouvements issus des créances et ceux issus des dettes. Ce cycle est permanent et donc si les encaissements suffisent à financer les décaissements , on est en équilibre et un fonds de trésorerie perdure avec des variations suivant les flux d’argent.

La trésorerie « structurelle »

est celle qui résulte de ces cycles. Si la trésorerie décline dans le temps , il faut analyser l’activité et diagnostiquer  si le problème vient de la rentabilité ou d’une augmentation du BFR qu’on n'a pas détecté et qu’il faut financer par une ressource stable (un emprunt ou des fonds propres). A l’inverse si la trésorerie augmente en permanence, il faut la  distribuer sous forme de dividendes, soit la rentabiliser par un placement ou l’utiliser pour de l’investissement.

Quant à la trésorerie «  au quotidien » ,

elle nécessite d’être vigilent pour éviter un découvert. On aura pris la précaution de passer une convention avec son banquier pour palier à toute sanction si cela arrivait. Des incidents de trésorerie non conventionnés et répétitifs peuvent se solder par des frais importants ou même une interdiction bancaire.

La trésorerie au quotidien est techniquement la plus facile à gérer et malgré cela , trop d’entrepreneurs connaissent des difficultés dans ce domaine. Quelques principes sont bons à savoir pour y palier.

La première est d’avoir un suivi de trésorerie qui vous permet de connaitre le solde de trésorerie après chaque mouvement et de préférence en prévisionnel. Cela vous permettra de voir venir le découvert et de palier à cet incident en reportant un décaissement ou en faisant un apport ponctuel.

Connaitre ses échéances, les suivre fait partie de la méthode. Un client qui ne paie pas , c’est à terme un problème de trésorerie . Le maitre mot est l’anticipation. Tous les matins jeter un coup d’œil aux soldes et aux mouvements du jour vous tient au courant du bon déroulement des flux d’argent et vous évite des surprises même si vous êtes bien secondé par des salariés consciencieux.

Vous trouverez sur mon site une gestion de trésorerie qui vous permet un suivi complet des soldes et des échéances.

Mon Conseil :

Pour des placements courts de votre excédent de trésorerie voyez les solutions de votre banque en dépôt rémunéré . Vous pouvez aussi payer vos fournisseurs par anticipation lorsque ces derniers proposent des escomptes de paiement , dans ce cas vous pouvez bénéficier des réductions de l’ordre de 2 à 3 % du montant.

A consulter

BPIBpifrance a mis en place Avance+ , qui permet à titre d'avance pour des PME, le préfinancement de commandes publiques. Elle permet aux entreprises qui réalisent tout ou partie de leur chiffre d'affaires avec le secteur public de se protéger contre d'éventuels retards de paiement au-delà des délais réglementaires de mandatement. En savoir plus

La BPI finance préfinance le CICE dont vous bénéficiez si vous avez des salariés. 85% du montant vous est versé prématurément à titre de crédit de  trésorerie. Il supporte néanmoins des frais et des intérêts. Adressez-vous à votre expert-comptable pour son estimation. En savoir plus

credit proQuels sont les moyens courants de financer sa trésorerie en cas de besoins , consultez le site Crédit professionnel

 

 

 Conséquence du nouveau taux d'IS sur les acomptes IS

Un nouveau taux d'IS sera applicable en 2017. Il concerne les entreprises déjà bénéficiaires du taux réduit d'imposition de 15% limité à 38120 €.  

Désormais sur la tranche comprise entre 38120 et 75000 , s'appliquera le taux de 28% , le reste étant soumis au taux normal de 1/3.

Quelles conséquences sur le calcul du premier acompte IS ?

Les acomptes seront calculés ainsi pour un bénéfice supérieur à 75000€

(38120 X 15% X 1/4) + ((75000 - 38120) X 28% X 1/4)   + reliquat supérieur à 75000 X 33,33% X 1/4)

 Pas de cotisation pénibilité pour les mandataires sociaux

Depûis le 1er janvier 2017 , une nouvelle cotisation baptisée C3P s'ajoute aux bulletins de salaire. La cotisation concerne toutes les entreprises. Il s'est posé la question si elle impactait les rémunérations des mandataires sociaux ayant un statut social de salarié.

Une réponse de l'URSSAF vient clarifier la situation. La réponse est non , la cotisation n'a pas à apparaitre sur les rémunérations des mandataires sociaux lorsque ceux-ci ne bénéficient pas d'un vrai contrat de travail. Seule la part de salaire perçue à titre de salarié en contrat de travail pourrait supporter cette cotisation si un cumul de rémunération existait chez le mandataire social.

 Votre logiciel de comptabilité est il en règle avec la loi ?

 iDepuis 2014, toutes les entreprises ayant une comptabilité informatisée doivent pouvoir produire figurineun fichier des ecritures comptables (FEC) en conformité avec les exigences fiscales.

Cette norme est obligatoire et bien définie par les textes . Vous devez donc vous assurer que votre logiciel génère ce fichier qui vous sera demandé lors d'un contrôle fiscal. Le défaut de production de ce fichier FEC est passible d'une amende 5000 €.

  La comptabilité à portée de tous

Le logiciel Pilotomatic permet de tenir sa comptabilité sans connaissances comptables. Le chef d'entreprise ou la secrétaire peuvent saisir la trésorerie et tenir la comptabilité au jour le jour sans difficultés et en peu de temps. Il ressort de son utilisation un gain de temps et d'argent puisqu'on peut remettre en question la part de travail effectuée par l'expert comptable.

offre gratuite d'essai pendant 3 mois

   cliquer ici